Vous êtes ici : Accueil > Voyages, échanges et sorties scolaires > Année 2010-2011 > Sortie à rouen : Handicap international
Publié : 4 janvier 2011
Format PDF Enregistrer au format PDF

Sortie à rouen : Handicap international

Encore une fois et pour la 5e année consécutive, le collège a répondu présent à l’appel lancé par Handicap International. Cette association à but humanitaire lutte contre le développement des armes dans le monde et notamment contre les mines anti-personnelles ainsi que les bombes à sous-munition. Ces armes sont ainsi responsable d’un mort ou d’un blessé toutes les 90 minutes. En outre, elles touchent prioritairement les civils ( 98% des victimes) et en particulier les enfants.
Ainsi, chaque année, Handicap International construit des pyramides de chaussures en signe de protestation contre ces armes.

Au collège, l’action a commencé par une sensibilisation des élèves par des affiches, des papiers leur recommandant d’apporter des chaussures usagées ou en bonne état ainsi que la possibilité de venir à Rouen pour participer à la pyramide des chaussures.
Ensuite 3 classes (6e6, 5e3 et 5e1) ont eu le plaisir de recevoir la visite de Mr et Mme Dambry, deux bénévoles de l’association, qui sont venus leur expliquer leur combat et pourquoi il est si important de se mobiliser. Cette visite s’est poursuivi aussi avec le club solidarité et Mr Dambry et les élèves ont pu échanger sur cette idée de solidarité.

Ensuite, nous avons pu préparé la sortie et le jour J, 21 élèves ont répondu à l’appel et sont venus au collège à 13h30 pour partir à Rouen.

A mettre en diaporama si tu peux pour faire tourner les têtes !

A 15h 15, nous sommes arrivés à Rouen, prêts pour lancer nos chaussures. Il faut dire que la récolte a été fructueuse puisque nous avons lancé 306 paires de chaussures. Une bonne partie de ces chaussures a d’ailleurs été utilisée par d’autres associations qui sont venus les récupérer pour les donner à des gens qui en ont besoin.

Les élèves ont pu après circuler entre les stands (maquillage pour certaines, explication d’un démineur, démonstration de danses arabes, croissant et jus de fruits offert par Handicap International,...)

Malheureusement, une heure plus tard, il fallait repartir car le bus nous attendait. Mais nous repartons avec dans la tête la bonne humeur des gens d’handicap International et nous sommes fiers d’avoir participé un peu à cet évènement, en espérant que si toujours plus de gens se mobilisent, on puisse enfin avoir un monde plus sûr où les images d’enfant mutilés à cause de bombes n’existent plus.