Vous êtes ici : Accueil > Voyages, échanges et sorties scolaires > Année 2011-2012 > Compte-rendu du spectacle Le Ka
Par : Paris D.
Publié : 7 février 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Compte-rendu du spectacle Le Ka

Les élèves de 4e sont allés voir un spectacle à l’ ECPC.
Voici le compte-rendu de la classe de 4e5 :

"On a trouvé le spectacle surprenant, déroutant. On n’a pas vraiment compris le but du spectacle, on a eu l’impression qu’il n’y avait pas d’histoire. C’était répétitif. On a trouvé ça ennuyeux car il n’y avait pas d’histoire.

Essayons d’analyser un peu plus :

  • le décor :
    il y avait au sol un damier noir et blanc avec au centre un carré de damiers décalés. Tout autour, des miroirs agrandissent la scène et reflètent le sol et les acteurs. Le but est de permettre aux spectateurs de voir tout sans se déplacer, comme si on voit à 360°.
    Côté jardin il y avait une cabine qui ressemblait à une cabine de sauna. Quand les acteurs entraient dans la cabine, il y avait un changement de musique et de danse. Un fauteuil orange et trois tabourets blancs complétaient le décor avec un micro sur pied et un caisson d’enregistrement. Derrière les miroirs (on voyait quand c’était allumé, les miroirs étaient comme transparents), on a découvert un bonhomme-marionnette comme un sumo qui portait une baguette (avec une pancarte Backery) ; il y avait aussi un arbre (une grande plante), un fauteuil et une lampe verte côté jardin.
  • les personnages :
    Ils étaient quatre : une fille et deux garçons. Ils répètent pour faire un groupe de musique et de danse. Leurs costumes sont des vêtements de tous les jours, plutôt décontractés. Sur le T-shirt noir d’un des acteurs, il y avait une tête dessinée, que l’on retrouvait sur l’espèce de cabine. Les costumes ne sont pas là pour les rendre beaux. Ils marchaient sur des espèces de chaussures plate-forme (fabriquées avec des planches de piscine et des sandalettes) ; cela leur donnait une démarche bizarre et les rendait plus grands.
    Un quatrième personnage est intervenu : une sorte de gothique très maquillé (la fille du groupe était aussi très maquillée). Les acteurs et le metteur en scène nous ont expliqué que c’était le bassiste d’un groupe, Kiss, et que ça représentait leur idole, leur inspiration.
  • le texte et la musique :
    La chanson est inspirée d’une chanson italienne. Les paroles ne sont pas en italien, c’est un mélange d’anglais, d’italien et de suédois (traduit avec la méthode Assimil). C’est très répétitif car les personnages s’entraînent toujours sur la même chanson. Il y a des variantes dans la chorégraphie, on voit que les personnages n’y arrivent pas toujours très bien. C’est la fille qui semble diriger le groupe, les deux autres doivent suivre ce qu’elle fait.