Vous êtes ici : Accueil > Le journal du collège > Evènements culturels > Cinéma > Shrek le troisième
Publié : 9 juillet 2007
Format PDF Enregistrer au format PDF

Shrek le troisième

Shrek le troisième

Fiche technique

 Shrek le troisième est un film en images de synthèse d’Andrew Adamson, Kelly Asbury et Conrad Vernon. Il est la suite de Shrek et de Shrek 2, à partir d’un conte de fées de William Steig, par DreamWorks SKG en 2007.

Titre original : Shrek the third

Réalisation : Chris Miller et Raman Hui

Scénario : d’après l’œuvre de William Steig

Production : Jeffrey Katzenberg et Aron Warner

Musique : Harry Gregson-Williams

Date de sortie : 13 juin 2007 (France)

Genre : film d’animation

Avec les voix françaises de :

Alain Chabat : Shrek

Barbara Tissier : Fiona

Lionel Tua : Prince Charmant

Med Hondo : l’Ane

Boris Rehlinger : Le Chat Potté

Alexis Tomassian : Arthur Pendragon

D’après Wikipedia

Synopsis

 Shrek et Fiona règnent avec réticence sur le royaume de Fort Fort Lointain après la mort du roi. Toutefois, s’ils peuvent trouver le digne héritier du trône et le ramener au royaume, ils pourront retourner dans leur marécage. Shrek, l’Ane et le Chat Potté partent donc de leur côté, laissant Fiona seule au château et à la merci d’un coup d’Etat du Prince Charmant.

D’après Wikipedia

Caractéristiques

Emotion : * * * * *

Violence : * * * * *

Humour : * * * * *

Suspense : * * * * *

Actions : * * * * *

Critique

Scénario 5,5/10

 Un scénario très mauvais, enfantin et sans originalité. Il est relativement simple et comprend une satire sur la légende arthurienne très brève et peu comique. Cette adaptation dite « comique » de la légende, thème principal du film, survole rapidement les chevaliers de la table ronde pour s’intéresser à Arthur, devenu l’opposé du roi Arthur de la légende, et Merlin, un magicien qui passe pour un nul. Le vrai comique qui fait énormément rire reste alors très rare dans ce troisième volet. Les allusions à certains films demeurent cependant présentes avec Titanic… L’idée de satire de Shrek est donc toujours respectée. Certains passages permettront parfois de faire sourire le public, mais en aucun cas le faire mourir de rire. On retrouve des scènes longues et lassantes sans aucune nouveauté ni originalité : les éléments principaux de décors restent les mêmes que dans Shrek 2

Réalisation  7/10

 Une bonne réalisation avec des angles de vue plutôt bons. Le film s’enchaîne bien. Il n’y a cependant aucune nouveauté entre la réalisation de Shrek 3 et celle des précédents. La réalisation de ce film conserve l’aspect distrayant du monde de Shrek sans apporter des points positifs supplémentaires ou des effets de surprise.

Dessins  8/10

 De magnifiques dessins fidèles à l’univers de Shrek. Les personnages sont bien détaillés ainsi que les éléments de décors même si la technique de dessin reste la même que pour Shrek 1 et 2. Félicitations à toutes les personnes ayant contribué à la réalisation de ces dessins !

Bandes sons 6/10

 Une musique très diverse. On passe souvent du classique, au rap puis au rock… Elle accompagne cependant très bien le film et reste dans le même état d’esprit : rendre la façon de parler de l’ogre identique à celle des jeunes. La musique devient cependant au bout d’un certain temps fatiguante et lassante.

Intérêt du spectateur  5,5/10

 Le spectateur adulte n’accroche majoritairement pas à ce troisième film qui paraît être bâclé et qui gâche l’univers mythique et original du premier Shrek. Le spectateur enfant apprécie ce film malgré de nombreux jeux de mots qu’il ne peut pas comprendre. Cependant, si les jeunes lecteurs n’ont pas lu tous les contes d’enfants, ils ne peuvent pas asssocier les personnages qui accompagnent l’histoire tout le long du film. On porte donc très peu d’intérêt à ce troisième film qui ne fait ressortir qu’une seule image : un film écrit dans le but unique de gagner beaucoup d’argent face au succès des deux premiers. Une preuve : il y a déjà des pourparlers de Shrek 4.

Note finale 12,8/20

Un troisième volet décevant qui a laissé sur sa route sa poésie et sa morale. Il n’y a plus de féérie.

Répondre à cet article

1 Message

  • Shrek le troisième

    Juillet 2007, par Mlle Paris

    La critique de ce film n’est pas tendre mais elle est justifiée. C’est vrai que cet opus verse plus dans la facilité, que la fin est convenue et moins irréverencieuse que celle du 1er volet. Cependant, que cela ne vous empêche pas de profiter d’un sympathique moment de cinéma. On retrouve avec plaisir nos amis l’ogre vert, l’âne et le chat potté. Le mélange du monde arthurien avec celui d’Harry Potter est amusant et il ne faut pas oublier qu’au Moyen Age la légende arthurienne était déjà réécrite et parodiée, dans le Roman de Renart par exemple. Cet épisode de Shrek reste fidèle au principe des clins d’oeil et des allusions, ce qui est toujours très gratifiant pour le spectateur malin. Un jour de pluie, faites-vous plaisir.

    Répondre à ce message